Santé

Le Gouvernement fédéral a décidé de donner un coup d’accélérateur au projet de généralisation de prescription électronique. Mais les conditions de réussite du projet ne sont malheureusement pas réunies.

Un geste simple pour soutenir la lutte contre le cancer.

>>> Think-Pink Belgique est le nom de la campagne de sensibilisation permanente menée dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein en Belgique.

+infos : http://www.think-pink.be

Trop de lits dans les hôpitaux bruxellois ? C'est ce qu'affirme le fédéral. Mais pour accueillir la patientèle réelle, il en faudrait davantage.

La 6e Réforme est une réalité complexe pour les institutions… et, une réalité douloureuse pour les entités fédérées de ce pays. Au-delà d’un transfert de compétences, il s’agit d’un transfert de coûts.

Suite à une étude menée depuis le début de cette législature, un avant-projet d’ordonnance a été examiné par le gouvernement bruxellois qui prévoit un moratoire sur la création de lits en maison de repos. Ce moratoire est une première étape d’une réforme plus globale en termes de programmation et de qualité de l’offre de soins aux personnes âgées.

 

Le contrôle de la tuberculose représente un enjeu en Région bruxelloise. En effet, parmi le millier de cas répertorié en Belgique, 30% sont situés à Bruxelles. Une étude internationale publiée en 2014 classe même Bruxelles en 3e position des grandes villes européennes dont l’incidence est la plus élevée. Face à ce défi, qu’est-ce qui est mis en place ? 

À chaque nouvelle année, son lot de bonnes résolutions. Dans le top 5, en finir définitivement avec le tabac. Mais sans aide, les chances de réussite se situent entre 3 et 5%. Une solution : Tabacstop, service gratuit d'aide à l'arrêt tabagique.  En 2015, Tabacstop a comptabilisé près de 20.000 contacts. 

 

Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) publie, tous les 3 ans, un « check-up » du système de santé belge. Ce rapport dresse la liste des points forts et des points faibles du système. Si certaines faiblesses bruxelloises étaient à prévoir en regard de son contexte particulier, d’autres indicateurs sont de bonnes nouvelles.

 

Que ce soit à la suite d’une hospitalisation, d’une entrée en maison de repos ou encore à la maison, la dénutrition est fréquente chez les personnes âgées. En Belgique, une personne de plus de 65 ans sur dix souffre de dénutrition. Une problématique à ne pas banaliser car des risques importants pour la santé, et plus largement pour la qualité de vie, y sont liés. A Bruxelles, plusieurs mesures sont mises en place dans les maisons de repos pour lutter contre la dénutrition des séniors.