Portraits

« Because »
Depuis le début de l’année 2018, une nouvelle prime de 4.000 est entrée en vigueur en Région bruxelloise. Sous forme d’incitant financier dégressif, cette prime vise à soutenir les indépendants qui se lancent à Bruxelles. Charlotte en est la première bénéficiaire et a ouvert Because, un salon de tatouage vegan.
hub.brussels
Fini le parcours du combattant pour l’entrepreneur. Depuis janvier 2018, tous les services dont une entreprise a besoin au cours de son cycle de vie sont couverts au sein d’un même centre d’expertise : hub.brussels ! Catherine Olbrechts y est conseillère en Urbanisme et Environnement. Pour elle, une bonne information est primordiale avant de se lancer.
« Velocom »
Aurel Zola et Charles Druet sont deux meilleurs amis, mais pas que… Ils sont également les fondateurs de Vélocom. Accompagnée par hub.brussels, cette startup bruxelloise propose des espaces publicitaires sur roues. Une manière originale de faire de la publicité de proximité, tout en pensant à l’environnement.
Directeur général de l’OFFA
La formation en alternance, c’est apprendre un métier un peu en centre, beaucoup auprès d'un employeur. Un dispositif qui s’avère efficace pour enrayer durablement le chômage et augmenter le taux d’emploi.
« Racines »
Tout droit venus d’Italie, Ugo et Francesco ont choisi Bruxelles pour implanter leur concept d’épicerie-bar à vin-restaurant. Du marché itinérant à un lieu sédentaire, Racines a fait du chemin et a bénéficié de l’aide de différents organismes public régionaux, parmi lesquels Atrium, BECI ou le fonds bruxellois de garantie.
« Il Sapore della Dolce Vita »
Accompagnées par Atrium, Elisabetta Saporetti et son associée Clara Fori ont démarré l’aventure de leur foodtruck « Il Sapore della Dolce Vita » avec l’envie de proposer une spécialité typique de leur région. Pour se faire connaître, les deux commerçantes ont misé sur une présence aux marchés bruxellois qui leur a bien réussi.
Artisan chocolatier bruxellois itinérant et sédentaire
Laurent Gerbaud s’est lancé professionnellement dans l’aventure du chocolat en 2001. Selon lui, la fibre commerciale s’apprend sur le terrain. De ses débuts sur les marchés à une boutique propre rue Ravenstein, l’artisan bruxellois a parcouru du chemin. Cet été, il investit même les kiosques du Parc Royal. Mais pour l’heure, il nous fait part de ses moments forts.
Jobcoach pour le service Youth Guarantee d'Actiris
Depuis 2013, le taux de chômage en Région bruxelloise est passé de 20,6% à 16,7%. Et les baisses du chômage les plus importantes ont été observées dans les communes présentant le plus haut taux de chômage et comptant le plus de jeunes. C’est encourageant mais il faut aller plus loin.
Fondateur de La Basse Cour, mangeoire et abreuvoir urbains
Accompagné par l'Agence régionale Atrium.brussels pour le lancement de son bar à vin la Trinquette, Henri de Vergeron est aussi le lauréat de la 1re édition d’Opensoon, un appel à projets visant à accompagner des projets audacieux et de qualité à Bruxelles. Ce qui lui a permis d’ouvrir, plus sereinement, La Basse Cour.
Coordinatrice de la plateforme Women in business
Booster l’entrepreneuriat féminin : une opportunité incontournable pour le tissu socio-économique de la Région bruxelloise. Pour la 1re fois en 2015, notre Région a réalisé un baromètre de l’entrepreneuriat féminin. Piloté par Women in Business, ce baromètre a permis d’identifier les principaux freins au développement de l’activité entrepreneuriale des femmes.