Olivia Daniele

Olivia Daniele

« La Fattoria Del Chianti »
Gérante du restaurant « La Fattoria Del Chianti » situé dans le quartier européen à Etterbeek , Olivia Daniele a vu son activité sensiblement impactée par les répercussions des attentats du 22 mars. Mais l’entrepreneure s'est retroussé les manches pour relancer ses affaires.

Votre activité a-t-elle été impactée par les attentats du 22 mars dernier ?

Les attentats de bruxelles ont effectivement eu pour conséquence un forte diminution de notre activité économique. Nous subissions déjà les conséquences du lockdown depuis novembre 2015 mais depuis le 22 mars, notre activité économique s'est pratiquement arrêtée. 

À l'heure actuelle nous observons une reprise, mais celle-ci n'a pas encore atteint le niveau de 2015.

Comment avez-vous fait face à cette situation ?

Suite à la perte d'activité liée au lockdown, nous avons du restreindre notre personnel. À partir du 22 mars et les semaines qui ont suivi, l’alternative qui s'est présentée à nous était soit de mettre clé sous porte, soit de redoubler d'efforts avec l'espoir d'attirer une nouvelle clientelle.

Nous nous sommes retroussés les manches mes deux associés et moi. Et avons négocié avec l'ONSS, avec les fournisseurs et avec la propriétaire du bâtiment afin d'échelonner les paiements des factures et du loyer. Nous n'avons pas compté nos heures pour traverser cette tempête.

Aujourd’hui, quelle leçon tirez-vous de cette expérience ? Est-ce que le cap a été passé ?

Il ne faut jamais baisser les bras ! L'esprit entrepreneurial consiste je crois justement à se battre et à regarder vers l'avant.  Je ne peux pas dire si toutes les difficultés sont derrière nous. Mais, aujourd'hui, une embellie apparait à l'horizon. 

 

> La Fattoria del Chianti sur Facebook